GRANDE GALERIE DE L’ÉVOLUTION, voir la vie d’un autre œil

Ils ne parlent pas mais disent tout de la vie. Ce sont les spécimens de la Grande Galerie de l’Évolution. Un lieu mythique ouvert en 1994, où la modernité tutoie l’histoire et la science, pour conter la grande aventure de la biodiversité.

La Grande Galerie aussi a connu de nombreuses évolutions et vous accueille, depuis 2014, sous une lumière et dans une ambiance sonore naturalistes, celles d’une journée dans la savane, de l’aube au crépuscule, traversée par un orage violent, des cris d’animaux et bourdonnements d’insectes. La magie du lieu créé par Jules André en 1889 reste intacte : une nef immense cernée de trois balcons éclairés par une verrière de 1 000 m² témoignent de l’architecture métallique de l’époque. La fonte et le verre mélangés aux boiseries se combinent à du matériel moderne : leds, écrans, pour mieux valoriser des collections restaurées. Les escaliers monumentaux vous sont désormais accessibles et réservent bien des surprises : maquettes, statues, bustes et même tombeaux…

Grande galerie de l’évolution

Plongée en apnée

Au rez-de-chaussée, trois squelettes de mammifères marins vous accueillent : baleine australe, rorqual bleu et cachalot sont gigantesques. Plus loin, c’est Wheke, le calmar géant, qui déploie ses tentacules. Autour de vous se faufilent bancs de thons et de maquereaux. Vous êtes entré dans le monde du silence. Voyez comme la vie s’épanouit dans l’obscurité des abysses, de quelle façon sont construits les récifs coralliens, comment les espèces du littoral vivent au rythme des marées et de la lumière.

D’une terre à l’autre

Les espèces terrestres s’adaptent aussi. Au premier niveau, l’éléphant conduit la caravane des animaux de la savane africaine. Les gros mammifères et leurs prédateurs s’emboîtent le pas. Des buffles, bubales, gnous, girafes et zèbres, des hyènes, lycaons, lions et guépards : devinez qui mange qui.

Après la savane, direction l’Amérique du Sud. Parmi les locataires de la haute sculpture métallique qui reproduit l’étagement de la forêt tropicale, vous les reconnaîtrez peut-être : en bas, les tapir, tamanoir, tatou, anaconda et jaguar ; plus haut, dans la canopée, paresseux, ara bleu et chat margay.

Le voyage continue sous d’autres latitudes. Tout semble distinguer la faune saharienne (dromadaire, gazelle et renard des sables) de celle de l’Arctique ou de l’Antarctique (ours blanc, manchot empereur et phoque du Groenland). Excepté leurs conditions de vie extrêmes !

La plupart des pensionnaires sont nés en captivité ou proviennent d’échanges avec d’autres zoos. La Ménagerie participe à de nombreux programmes d’élevage d’espèces menacées. Le principe consiste à maintenir en captivité des populations viables d’animaux sauvages, qui peuvent être réintroduits dans la nature, si leur milieu est stabilisé ou restauré. Parmi les réintroductions réussies, celles de l’outarde canepetière en France, de l’Oryx d’Arabie – éteint à l’état sauvage – en péninsule arabique, ou encore du Tamarin lion doré au Brésil.

L’aventure de l’évolution

Aux balcons supérieurs, vous en saurez plus sur la diversité des espèces. Comment ? En découvrant l’histoire des organismes vivants et l’aventure des naturalistes qui l’ont décryptée. C’est le moment de vous pencher sur les secrets dévoilés par l’observation et l’étude de l’anatomie, des fossiles et des molécules. Faites connaissance avec Lamarck, Darwin et Mendel. Apprenez des notions essentielles pour comprendre les mécanismes de la vie : théorie de l’évolution, lois de la génétique, liens de parenté ou encore classification des espèces…

Informations générales

Informations pratiques

Adresse : 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris

error: Content is protected !!